La vaccination antitétanique des personnes âgées

Notre expérience porte sur la vaccination conter une affection dont les conséquences sont lourdes chez les sujet âgé occasionnant encore une mortalité importante : le tétanos

Le tétanos dans le monde

Le tétanos n’est pas une maladie transmissible ; seuls les sujets vaccinés sont protégés et l’immunisation de masse ne peut pas protéger les sujets non vaccinés.

Ces 20 dernières années, en Europe comme en Amérique, le taux de morbidité et de mortalité à baissé de façon significative mais reste relativement important, surtout en France.

En 1982, 200 cas ont été déclarés dont les deux tiers ont atteint des personnes de plus de 65 ans, soit une incidence de 3 pour 100000 habitants, avec un risque mortel au moins 10 fois plus élevé que dans la population de moins de 65 ans.

Cette constatation est en corrélation avec l‘absence habituelle d’immunité observée chez des sujets âgés non vaccinés ou vaccinés depuis longtemps sans avoir reçu les rappels.

La vaccination antitétanique

On a pu estimer récemment à 30 millions de nombre de personnes ayant besoin, en France, soit d’une vaccination complète, soit d’un rappel.

Compte tenu de la fréquence et de la gravité du tétanos chez les personnes âgées, une protection par la vaccination représente une nécessité impérative.

Il n’existe aucune contre-indication ou limite supérieure d’âge pour la vaccination antitétanique qui détermine une protection absolue après deux injections à un mois d’intervalle, suivies d’un rappel 6 à 12 mois plus tard puis tous les 10 ans.

Études sur les personnes âgées

L’étude personnelle que nous avons réalisée chez 265 sujets de plus de 65 ans, dont 185 femmes et 63 hommes, nous a permis d’observer l’efficacité sérologique en fonction :

  • du titre initial du vaccin
  • de l’adsorbant
  • du nombre des injection
  • de leur intervalle

Ainsi, quel que doit le titre du vaccin utilisé, la réponse en anticorps est identique lorsqu’on effectue 3 injections, mais une différence apparaît quand ont réduit le schéma de vaccinations à 2 injections.

Les meilleurs résultats ont été observés chez les sujets vaccinés avec un vaccin fortement antigénique titrant au moins 30 LF.

D’autres études ont montré aussi que la plupart des anatoxines commercialisées dans le monde ont un pouvoir antigénique insuffisant pour être utilisées en une seule injection chez les sujets âgés.

Un taux de séro-conversion, variant entre 42 et 50 %, est rapporté dans différentes enquêtes.

Mais, comme le souligne Ruben, il existe une réponse tardive à la vaccination tétanique.

Vaccination

Vaccination

Celle-ci est confirmée dans notre étude par le pourcentage croissant de séro-conversion passant de 39 % au contrôle à un mois à 59 % à 5 mois, le titre d’anticorps passant de 0,009 à 0,02 U.I/ml.

Par ailleurs, un intervalle supérieur à un mois entre 2 injections donne un pourcentage de séro-conversion nettement plus élevé allant de 76 à 100 % lorsque l’intervalle entre 2 injections passe de 1 mois à 5 mois.

L’étude en fonction de l’âge montre une meilleure réponse à la vaccination, avec un taux d’anticorps plus important chez les personnes âgées de moins de 80 ans que chez les plus âgées.

Ajouter un commentaire